historiqueLe lycée Jean-Pierre VERNANT est un lycée complexe. Classé en 4ème catégorie exceptionnelle, l’établissement scolarise 1972 élèves dans 63 divisions, dont 1522 dans le secondaire et 450 dans le supérieur. Près de 190 professeurs y enseignent. L’offre de formation y est riche et diversifiée. Les résultats aux examens y sont conformes aux attentes, au dessus des moyennes académiques et nationales. Les élèves sont issus de milieux favorisés ou très favorisés pour plus des deux tiers. Le taux d’absentéisme moyen est faible et les élèves décrocheurs sont peu nombreux. Les incidents en lien avec la violence en milieu scolaire sont rares et peu graves. Ces dernières années, les situations à risque sont pour la plupart liées aux mouvements lycéens se déroulant à l’entrée du lycée.


 Lycée Jean-Pierre VERNANT : Une offre de formation riche et diversifiée

De l’offre de formation très diversifiée, plusieurs pôles émergent :


Le pôle Arts Appliqués qui propose et intègre quatre cursus de formation :

‐ Le baccalauréat technologique STD2A : sciences et technologies du design et des arts appliqués

‐ Une MANAA, Mise à Niveau en Arts Appliqués

‐ Un BTS design graphique : graphisme, édition, publicité

- Un DMA Textile‐Céramique, option artisanat numérique.

Les élèves et professeurs des sections d’Arts Appliqués, forment un monde en soi dans le lycée, qui se met particulièrement à l’honneur et se montre à l’ensemble de la communauté en plusieurs occasions annuelles. Peu d’entre eux sont sévriens, le recrutement spécifique de chaque formation attire des jeunes de la France entière. Les formations proposées sont toutes rares et réputées, donc très sélectives. La plupart des élèves ont déjà un univers graphique très personnel et très affirmé, jusque dans leur tenue vestimentaire, ce qui donne une atmosphère particulièrement originale et joyeuse aux couloirs du bâtiment des Arts.


Le pôle Tertiaire est ancien et bien implanté, composé d'une grande diversité de formations :

‐ une STS Commerce International, très attractive et donc sélective, aux résultats souvent proches de 100%.

‐ une STS Assistant de Gestion PME‐PMI à référentiel professionnel européen, qui offre une formation adaptée aux besoins aussi bien des Petites et Moyennes Entreprises que des Grandes entreprises en France comme en Europe. Des stages sont possibles chez nos partenaires européens grâce à la participation de la section à un réseau de mobilité européen d’échanges(financement possible par une bourse Erasmus). La richesse de la formation offre de nombreux débouchés dans la vie active (assistant de projet, assistant commercial, en ressources humaines, en gestion et en communication) et permet également une poursuite d’études dans de nombreuses licences.

‐  une STS Comptabilité et Gestion des Organisations, avec un très bon taux de réussite ; cette section offre de nombreux débouchés tant au niveau de la vie active que de la poursuite d'études (licences puis master, licences professionnelles, écoles de commerce, DCG).

‐  une filière de DCG‐DSCG, rare, qui mène en lycée aux métiers du chiffre et de la gestion, à des diplômes de niveau licence ou Master, et qui est identifiée comme la vitrine des formations des métiers du chiffre dans l’académie. L’équipe enseignante, très soudée et resserrée, est solidement ancrée et parfaitement organisée.

Cette formation fait valoir de nombreuses actions pédagogiques et des partenariats multiples et parfois prestigieux (Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Versailles, Palais de Justice de Nanterre, Tournoi de Gestion Académique EXIGE).

La présence d’un chef des travaux est facteur important dans la cohésion des actions engagées.


Le pôle Musique accueille un Brevet de Technicien des Métiers de la Musique. Seulement trois structures de formation identiques existent au niveau national, celle de Sèvres constituant la référence et un point d’appui logistique pour l’organisation de l’épreuve finale. Il scolarise 80 élèves au profil très atypique (élèves pratiquant un instrument mais aux parcours scolaires très disparates). Cette filière, à la spécificité marquée, bénéficie d’un réseau national pour l’insertion professionnelle des élèves formés et diplômés sur des établissements culturels de prestige, et bénéficie d’un partenariat fort avec l’Opéra de Paris dont le régisseur général, ancien élève de Sèvres, contribue à renforcer le lien entre la formation et le monde professionnel.

Les « Musiciens », ils sont jeunes et peu nombreux (environ 80), le brevet de technicien recrutant uniquement des élèves du secondaire. Ils forment une petite communauté lycéenne bien encadrée par l’équipe réduite d’enseignants implantés depuis longtemps dans

l’établissement. La section impulse une dynamique culturelle certaine dans le lycée, notamment par la chorale qui intervient régulièrement lors de manifestations ouvertes vers

l’extérieur et lors d’un concert de fin d’année. Le réseau d’anciens élèves, fortement attachés à leur passage au lycée et pour beaucoup des techniciens reconnus par les grandes institutions de la Musique comme l’Opéra de Paris, contribuent à la réputation de la section dans le milieu professionnel.


Les CPGE littéraires accueillent 75 élèves environ et mettent notamment en avant une option audio visuelle sélective. Depuis plusieurs années les résultats de nos classes préparatoires ne cessent de s’améliorer. En 2009 15 élèves étaient sous-admissibles, 4 admissibles et 1 a été admis à l’ENS Lyon, ce qui constitue de très bons résultats pour une formation hors ’’grands lycées parisiens’’. L’autre satisfaction se trouve dans la réussite de nos élèves qui poursuivent leurs parcours dans des filières universitaires.


Les Sections Internationales représentent environ 350 élèves bilingues en Anglais ou Allemand, scolarisés en seconde, première et terminale, dans toutes les filières générales (L, ES et S), destinés à se présenter au Baccalauréat OIB et dont les cours de LV1 sont remplacés par un enseignement en Littérature, Histoire et Géographie en langue étrangère. Ce pôle international constitue un élément fort de l’identité de l’établissement et se caractérise aussi par une structuration d’exception au sein du service public d’éducation : par convention, l’association de droit privé (SIS) recrute, inscrit, perçoit des frais annuels de scolarité des familles et rémunère des enseignants sous contrat de droit privé qui interviennent dans les classes.

LES « SIS », Sections Internationales de Sèvres. Très peu d’établissements peuvent prétendre au qualificatif de lycée international. Seulement quelques dizaines en France, parce qu’ils offrent des enseignements en langues étrangères et/ou accueillent des enfants issus de familles qui souhaitent leur voir proposée une scolarité dans la langue maternelle, par convention avec l’Etat.

La situation du lycée Jean‐Pierre VERNANT est très spécifique. Non seulement parce que sa dimension internationale, souvent associée à celle du CIEP, constitue un élément important de sa réputation, de son attractivité et de son identité, mais surtout parce que les actions pédagogiques tournées vers l’international qui y sont développées dépassent largement une simple offre d’enseignement et de séjours linguistiques de complément.


Histoire du Lycée de Sèvres devenu Lycée Jean‐Pierre VERNANT

A sèvres, l’unique collège et l’unique lycée de la ville ont longtemps tardé à être rattachés à une collectivité territoriale. Le lycée appartenait encore il y a peu à la courte liste des établissements que le Ministère avait provisoirement tenu à l’écart de la décentralisation, soit parce qu’ils portaient une expérimentation pédagogique jugée de portée nationale, soit du fait de leur complexité de gestion reconnue.

Il est fondé en 1920 comme école d’application de l’Ecole Normale Supérieure de jeunes filles, puis le bâtiment est occupé par les allemands pendant la guerre. Les « sévriennes » n’y reviendront pas à la libération.

En 1945, Gustave MONOD, le Directeur de l’Enseignement de second degré y crée le Centre Internationale d’Etudes Pédagogiques. Le lycée est alors étroitement lié au lieu d’enseignement et d’expérimentation des méthodes nouvelles, qui accueille des enseignants du monde entier. IL est d’abord dit expérimental, puis dans les années 1950 devient un Lycée‐Pilote. Par les méthodes dites « actives », le principe posé est celui de la participation de l’individu à sa propre formation. L’élève y devient « le centre de la classe » et toutes les disciplines se voient reconnaître une égale importance. L’étude du milieu tient une place importante et l’enfant est préparé activement à sa vie de citoyen.

Soixante ans plus tard, le Lycée Jean‐Pierre Vernant assume toujours ce double héritage :

‐ ouverture à l’international : Sections Internationales, mais aussi jumelages et appariements nombreux, tradition et projets d’ouverture sur l’Europe, formation en commerce international et carte des langues élargies.

‐ respect du parcours des élèves : le lycée permet à des élèves de profils et de talents différents de s’épanouir et de construire leur projet personnel grâce à une très grande palette de formation.

Copyright

Copyright © 2017 lyceevernant.fr - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public